SAUVADE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Facebook

Asso Sauvade

DON PAYPAL
LES DONS POUR LES SAUVADIENS
SONT DÉDUCTIBLES DES IMPOTS (66%)
Vous recevrez votre reçu en début d'année suivante
Adopter un chat Pixel
Dons et adhésions via CB


voir info : Adhésions 2022

PARTENAIRES


















Le Deal du moment : -31%
PNY – CS900 – SSD – 1 To – ...
Voir le deal
56.99 €

Adopter un chat

Aller en bas

Adopter un chat Empty Adopter un chat

Message par Admin Mer 30 Nov 2022 - 17:27

I. LES BESOINS PHYSIOLOGIQUES, COMPORTEMENTAUX ET MÉDICAUX

Le chat a besoin de manger à satiété et sous la forme de petits repas. Il est important de laisser les aliments à disposition en adaptant l’apport calorique à l’activité et à l’appétit. Attention aux excès, l’obésité chez le chat diminue sa qualité et son espérance de vie. Le recours aux gamelles ludiques permet de réguler efficacement l’appétit du chat.
Un animal doit pouvoir disposer en permanence d’eau pour pouvoir se désaltérer. Celle-ci doit toujours être fraîche et propre. Certains chats peuvent préférer une eau en mouvement. Dans ce cas, une fontaine à eau est recommandée.

Le chat a besoin de se reposer dans un espace qu’il aura lui-même choisi. Il est important de lui fournir des lieux isolés, cachés et/ou en hauteur pour se mettre à l’abri de l’agitation environnante. Veillez à ne pas le déranger lorsqu’il se repose.
Son environnement doit pouvoir lui permettre d’explorer et d’observer. Assurez-lui un accès à toutes les pièces de vie possibles. Des zones d’observation comme des fenêtres, un balcon ou un extérieur ne lui seront que bénéfiques. Veillez à bien sécuriser ces différents espaces afin d’éviter les fugues, les chutes, etc. Faites attention aux fenêtres oscillo-battantes dans lesquelles le chat peut se coincer, aux appareils ménagers, aux plantes d’intérieur, aux produits ménagers...
Il doit pouvoir s’épanouir dans un environnement stimulant grâce à des enrichissements (jouets) et des apprentissages variés où il aura la possibilité d’exprimer son répertoire comportemental (faire ses griffes, chasser, grimper, observer…).

Pouvoir éliminer dans un lieu approprié est un besoin essentiel du chat. À défaut, il risque de se soulager dans des endroits indésirables (lit, tapis, canapé). La litière doit être placée dans un endroit calme et facile d’accès, loin de sa nourriture. Idéalement, le bas doit être spacieux et ouvert. La litière optimale est agglomérante. Pour la garder propre, il est nécessaire de retirer les urines et les selles une fois par jour. Le nettoyage intégral des bacs est préconisé toutes les deux à trois semaines, selon la litière et le nombre de chats. Il est conseillé de laisser une à deux pelles de l’ancienne litière en mélange à la litière neuve. Certains chats peuvent avoir besoin d’un changement plus fréquent.

Pour entretenir une bonne relation avec votre chat, quelques règles sont à respecter :
- Laissez votre chat être à l’initiative des interactions sans le contraindre (être porté dans les bras, caressé sur le ventre… quand il ne le souhaite pas). Le contact peut être proposé par l’humain mais doit être consenti par le chat.
- Laissez le chat tranquille lorsqu’il dort, boit, mange ou se trouve dans sa litière ;
- Habituez-le dès le plus jeune âge à être manipulé sans contrainte (brossage, épointage des griffes, administration de médicaments,…)
- Ne le punissez pas en le prenant par la peau du cou ou en lui faisant peur. La punition est inefficace chez le chat et induira stress et douleur inutile. Le renforcement positif des actions désirées et le désintérêt des actions non souhaitées est le plus efficace et éthique.

L’éducation du chat doit se faire en respectant son intégrité physique et psychique. Une éducation s’appuyant sur un renforcement positif, sans contrainte, permet au chat de s’épanouir dans sa relation avec vous. Les besoins peuvent varier en fonction des individus, il est donc primordial d’être très attentif et d’adapter ces recommandations en fonction des préférences de votre animal.

Afin d’assurer un bon suivi médical, une visite de contrôle annuelle chez le vétérinaire est nécessaire. Être à jour des vaccins, vermifuges, antiparasitaires est également essentiel à sa bonne santé, tout comme lui prodiguer des soins réguliers d’entretien (brossage). L’épointage des griffes est conseillé. Un nettoyage des yeux, oreilles et dents peut vous être conseillé par votre vétérinaire.

II. LES OBLIGATIONS RELATIVES À L'IDENTIFICATION ET A LA SURVEILLANCE DE L’ANIMAL

L’identification est obligatoire pour tout carnivore domestique. Votre chat vous est cédé identifié par puce électronique ou par tatouage.
L'identification d’un animal de compagnie est le seul moyen qui permette de faire un lien officiel entre l’animal et son propriétaire. Elle suivra l’animal tout au long de sa vie. Il est donc primordial de veiller à actualiser les informations (adresse, numéro de téléphone, mail) sur le fichier national. Toutes les informations sont à retrouver sur le site de l’I-CAD dans l’onglet “Identifier son animal”.

En tant que propriétaire d'un animal, vous êtes responsable des dommages qu'il peut causer qu'il soit sous votre garde ou qu'il se soit égaré ou échappé. Il vous appartient donc de le surveiller.
Il est interdit de laisser divaguer votre animal.
Un chat est considéré comme divaguant s'il se trouve dans l'une des situations suivantes :
• Il est non identifié et se trouve à plus de 200 mètres des habitations
• Il se trouve à plus de 1 000 mètres du domicile de son maître et n'est pas sous sa surveillance
• Son propriétaire n'est pas connu et le chat est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d'autrui.
Le responsable de l’animal en divagation en est tenu comme civilement et pénalement responsable. Ainsi, selon les cas, les risques qu’ils représentent ou les dégâts ayant été occasionnés, l’article 1385 du Code civil prévoit différentes sanctions, notamment des amendes allant de 150 € à 1 500 €. Il y a lieu de souligner que la réparation des dommages, si la victime a prouvé que ceux-ci ont été causés par l’animal, incombera également au propriétaire.


III. LES IMPLICATIONS FINANCIÈRES ET LOGISTIQUES TOUT AU LONG DE LA VIE DU CHAT

Le budget alloué à l’alimentation du chat dépendra du type de nourriture adoptée (croquettes, nourriture humide, ration ménagère…). Bien qu’il existe des aliments très peu chers, il est important de rappeler qu'une alimentation de qualité participe à la bonne santé de votre chat. C’est le meilleur moyen de prévenir des soucis de santé pouvant entraîner des frais vétérinaires supplémentaires. En moyenne, il faut compter en moyenne 300 € par an pour l’alimentation d’un chat.
Pour la litière, comptez environ 150 € par an. Les litières les plus abordables tournent autour des 5€ par mois mais niveau poussière, odeur et entretien, elles ne sont pas forcément idéales.
Afin de garder votre chat en bonne santé, il est recommandé de l’emmener faire un check-up complet (santé, vaccins, etc.) au moins une fois par an.
Le budget pour les soins vétérinaires simples, auxquels sont soumis tous les chats sont les suivants :
Consultation simple : de 30 à 40 €.
Vaccination : de 50 à 80 € selon les vaccins. En moyenne, il faut compter environ 60 € / an pour les vaccins.
Antiparasitaires internes et externes : la vermifugation est conseillée 3 à 4 fois par an à partir de 6 mois (tous les mois jusqu’à 6 mois). Un vermifuge coute en moyenne 10 €. Il est recommandé de protéger votre chat contre les puces et les tiques s’il sort.
Stérilisation : 100 à 120 € pour les mâles, 150 à 180 € pour les femelles
Pour information : Une consultation chez le comportementaliste coûte en moyenne 90 €.
La souscription d’une mutuelle pour votre chat vous permet la prise en charge de tout ou partie de certains frais vétérinaires. Le montant des assurances est très variable et dépend du contrat choisi (de 60 à 700 € par an).

S’ajoutent à ses dépenses de base tous les frais vétérinaires ponctuels non prévus (traitements pour des maladies courantes, analyses en laboratoire, opération chirurgicale, hospitalisation…). L’espérance de vie d’un chat étant d’une quinzaine d'années, il est important de se questionner sur votre capacité à faire face à d’importantes dépenses. Les frais vétérinaires peuvent augmenter significativement lorsque le chat avance en âge. Les soins ou les opérations peuvent se compter en centaines d’euros.

L’achat d’un matériel dédié se fait avant même l’adoption : gamelles, bac à litière, cage de transport, brosse, jouets, paniers, griffoirs, coupe griffes, plateformes en hauteur (arbre à chat) … Durant la première année de vie avec un animal, un budget supplémentaire de 100 à 300 € est à prévoir pour équiper son environnement.

L’acquisition d’un animal implique enfin toute une organisation logistique. Les départs en vacances peuvent alors être plus difficiles. Veillez donc à l’emmener avec vous (certains lieux acceptent les animaux) ou à lui trouver un système de garde professionnel pendant votre absence (garde à domicile, pension). A titre indicatif, une journée de pension pour un chat coûte en moyenne 10 à 20 €.
Même au quotidien, assurez-vous de ne pas laisser votre animal seul pendant une longue période.


Les différents montants énumérés sont indicatifs et peuvent grandement varier. L'acquisition et l’entretien d’un chat durant toute sa vie représente donc un budget significatif. Vous devez garder à l’esprit que l’adoption d’un animal ne se fait en aucun cas de manière impulsive.

Adopter un chat est un engagement de long terme.

_________________
Adopter un chat Thumbn10
Admin
Admin
Admin

Messages : 431
Date d'inscription : 24/01/2010

https://asso-sauvade.forumactif.org

Catherine et Cecile64 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum